Nous avons interviewé Glames, le fondateur du studio de développement Boing Attitude.
Il s’agit d’un studio spécialisé dans le jeu vidéo sur AmigaOS ainsi que sur mobile.

1- Pourquoi utiliser le système d’exploitation AmigaOS ?

L’Amiga a été l’ordinateur de mon adolescence, sans doute le meilleur d’entre tous au début des années 90. Il a révolutionné pas mal de domaines comme celui de l’image ou de la vidéo. L’AmigaOS, son système d’exploitation, était en avance sur son temps et très optimisé. Il m’a tout de suite plu et j’ai par la suite toujours eu au moins un Amiga. Le développement de l’AmigaOS a de plus toujours continué au fil des différents rachats de la marque. Son développement est assuré de nos jours par la société Hyperion. Vous trouverez plus d’informations sur ce système d’exploitation ici: http://www.amigaos.net/.

C’est donc logiquement que j’ai eu envie de développer des logiciels et jeux pour Amiga. Développer sur Amiga est également valorisant car la communauté (qui regroupe quelques dizaines de milliers d’utilisateurs) est très enthousiaste et motivante. Ils n’hésitent pas à acheter nos productions. De plus, les professionnels se font rares sur cette plate-forme donc il y a beaucoup de choses intéressantes à faire. Boing Attitude a notamment développé Dir Me Up, un explorer (gestionnaire de fichiers) très apprécié par la communauté. Il apporte en effet un outil moderne permettant de faire beaucoup de choses rapidement, ce qui manquait cruellement jusque-là. Il y a aussi sans doute un peu de nostalgie: comme Proust avait sa madeleine, j’ai mon Amiga… Utiliser un Amiga est un vrai plaisir!

2- Quel est votre parcours scolaire ?

J’ai décroché un BAC scientifique (D), un DUT informatique puis une licence et maîtrise informatiques. BAC +4 donc.

3- Quelles ont été vos passions lors de votre jeunesse?

J’aimais bien faire du sport (cyclisme, volley-ball, …), lire (magazines, romans, livres dont on est le héros…), les jeux vidéos, le baby-foot, télévision, … Et plein d’autres choses. Je pratique toujours la plupart de ces passions aujourd’hui.

4- Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de travailler dans le domaine de l’informatique?

J’aimais beaucoup les jeux vidéos. A force de jouer, j’ai eu envie de faire mes propres jeux: je me suis donc mis à la programmation. J’ai commencé par l’AMOS, un super BASIC sur Amiga puis le C. Lorsqu’il a fallu choisir mon orientation, le choix s’est fait tout naturellement.

5- Avez-vous de nouveaux projets ?

Nous avons sorti Scores Me Up en début d’année 2016 sur tablettes et téléphones Android. C’est un assistant ludique qui permet de noter, calculer et archiver les scores de jeux de dés (Yam’s, Qwixx,…), de cartes (belote et bientôt tarot), de société (6 qui prend!, Uno, Scrabble, …) ou sportifs comme le mölkky (jeu de quilles finlandais). Il permet aussi d’utiliser son téléphone comme buzzer pour des blind-tests ou de tirer au sort celui qui commence la partie. il permet même de gérer un championnat entre amis en attribuant des points à chaque jeu. Vous trouverez plus d’informations ici: https://play.google.com/store/apps/details?id=com.boingattitude.scoresmeup. Nous allons continuer de l’améliorer en ajoutant la gestion de nouveaux jeux comme Dixit ou Gang of Four. Le but est d’en faire un véritable « couteau-suisse » du jeu.

Nous allons également sortir très prochainement une mise à jour majeure de Dir Me Up, notre explorer qui devrait apporter des fonctionnalités inédites sur AmigaOS 4! Notre quiz de culture générale Ask Me Up va aussi être régulièrement mis à jour sur ordinateurs comme sur téléphones et tablettes Android.

Nous avons également prévu de sortir Word Me Up, notre premier jeu disponible uniquement pour l’instant pour ordinateur, sur téléphones et tablettes Android.

Nous avons bien sûr d’autres idées, deux notamment dont l’analyse technique a été réalisée, mais nous ne communiquons que sur des projets terminés.

6- Combien de temps avez-vous mis à développer Ask Me Up ?

Le développement d’Ask Me Up a commencé fin 2012 et continue encore aujourd’hui. Si l’on considère toutes les versions (AmigaOS, MorphOS, Windows et Android), le développement a duré un peu plus de 500 jours-hommes (dont environ 300 pour l’édition XXL destinée aux ordinateurs). C’est le projet le plus coûteux à aujourd’hui. Mais cela vaut le coup car il permet plusieurs joueurs de s’affronter (jusqu’à 6 en édition XXL) sur de nombreuses questions aux thèmes variés 🙂

7- Est-ce difficile de se faire connaître dans le monde de l’industrie vidéoludique ?

Oui et non.

Oui sur Android et Windows car il existe une foultitude de jeux et d’applications disponibles, dont beaucoup sont gratuites. Il n’est pas évident de se démarquer, sans avoir de budget de communication conséquent.

Non sur de plus petits marchés comme celui de l’Amiga car on dispose tout de suite d’une très bonne visibilité. Il suffit de poster des communiqués de presse sur quelques sites de news. De plus, il y a beaucoup moins d’applications disponibles, donc un attrait supplémentaire pour les nouvelles productions.

8- Pourquoi le nom de Boing Attitude ?

Le symbole de l’Amiga est une boing ball (boule à damiers rouges et blancs) et l’Amiga est synonyme de créativité et d’enthousiasme, ce qui nous donne avoir la « Boing Attitude ».

N’hésitez pas à visiter notre site (http://boing.attitude.online.fr/), supporter nos projets, liker nos pages et acheter nos productions.

ScoresMeUp1.png
Screenshot du jeu Scores Me Up

 

Nous remercions Glames d’avoir accepter répondre à nos questions.

Publicités